• Troisième Partie

    Il était 19, la nuit était tombé vite pour un jour d'été, et en un quart d'heure à peine, le soleil s'était couché et on voyait déjà les étoiles.
    Eric Flayeur et Elena Rousseau était tout deux couchés dans l'herbe. L'air était doux, et il regardait le ciel dégagé.
    -Dis moi Eric, lui lança Elena. Que peut tu me dires sur ce magnifique ciel qui brille devant nos yeux.
    -Eh bien...
    Eric se frotta le menton, songeur.
    -La grosse lumière qui brille la bas, c'est Vénus, expliqua-t-il.Elle a une aire de 460,2 millions de km² avec une distance orbital de 108 ,21 millions de km.
    Il fut surpris par son regard amusé. Elle hochait doucement la tête en souriant.
    -Qu'y a-t-il?
    -Tu es bien un scientifique, dit elle en secouant la tête.
    Il haussa les épaules.
    -C est très intéressant ce que tu dis, reprit-elle. Mais... Je pense que tous les petits détails ne doivent pas nous empêchaient de voir la beauté de l'ensemble. Tu comprends? Car tout ces détails sont fait pour nous faire voir cet ensemble.
    -Peut-être.
    Le jeune astronome n'était pas tout à fait d'accord avec elle. Mais il n'en dit rien.
    Brusquement, elle se leva. Il fit de même et se tint face à elle.
    -Je dois rentrer, annonça-t-elle. Merci pour aujourd'hui.
    Il hocha la tête. Et la voyant, si belle, si proche de lui, il se dit qu'elle avait peut-être raison. Ses cils de longueur parfaite, ses lèvres au sourire charmant, et ses grandes prunelles aux yeux d'enfants...Il y avait tant de petite chose en elle, qui fesait que, lorsqu'on la regardait, on en était émerveillée.
    Il l'a regarda s'en aller de sa démarche féminine. Il l'a suivit du regard, jusqu'à ce qu'elle disparaisse de sa vue.



    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :