• Chapitre 8

    Pépin marcher,tête basse,la culpabilité la rongeait.Que ferait-elle sans Genny?
    La petite chatte noir avait peur de se retourner,sachant qu'au loin,Genny les observer,de ses profonds yeux vert qui traissaient sa tristesse.
    Genny aurait tout donné pour vivre une nouvelle aventure et être au côté de son amie.Mais elle savait au plus profond d'elle,que cette aventure n'était pas pour elle.
    A côté d'elle,Sauge traîner les pattes le regard vide un voile blanc devant ses yeux.Il n'avait jamais aimer une chatte comme Genny,et voilà qu'il s'en séparer.
    Non!se dit Pépin.Je dois rester forte!Pour tous!Pour Sauge,pour tous ce qu'y m'attends et dans l'aventure dans laquelle je me lance.Mais surtout pour Genny!Je suis toujours Pépin et je laisse mes pas m'amener vers l'avant,ça ne sert a rien de rester tête baisser.
    Pépin releva la tête et bomba le torse et regarda au loin.Elle s'approcha de Sauge.Elle passa son museau sous le sien pour lui faire relever la têtea lui aussi.
    -Reste fort,murmura-t-elle.Reste Sauge,pour Genny.
    Ces paroles semblèrent le toucher.Il lui lança un regard plein d'espoir.
    -Merci,répondit-il dans un souffle.
    Les deux félins marchèrent côte à côte,le coeur déçu,mais fort.Ils marchèrent comme de vrai complice,de vrai ami,de vrai frère.

    Pépin,Sauge et Ouest avait marcher toute la journée,quand enfin,Ouest annonça:
    -Nous allons nous arrêter ici.Il faut qu'on se repose,qu'on mange,et qu'on se construise un abrit.
    Pépin osa demander a Ouest la question qui la tourmentait:
    -Ouest,sais ton vraiment ou on va?
    -Je fais confiance a la nature.Je suis le vent,et je me fis a mon instint.Elle ne m'a jamais trahit.
    Pépin se laissa plonger dans ses pensées,réfléchissant aux paroles de Ouest.
    Soudain,son ventre gargouilla.
    -Je vais chasser,annonça-t-elle.
    Ouest lui adressa un signe de tête en signe d'accord.
    Elle partit donc a grande foulé a travers les arbres.Toute fatigue c'était envoler.D'une certaine manière,elle se sentait libre.Le pois qu'elle avait sur le dos,a réfléchir et tenté de comprendre ces étranges rêves c'était évaporé.Elle laisser son esprit vagabonder a travers son imagination et profiter pleinement de c'est instant de légerté.
    La petite chatte s'arrêta lorsqu'elle sentit l'odeur d'un mulot.Lorsqu'elle compris ou il se trouvait,elle rampa vers lui.Puis,quand elle fut assez proche,elle bondit elle le mordit à la nuque.
    Fière de sa prise et heureuse de sentir le gout du sang du rongeur dans sa gueule.Elle entera sa proie et tendit les oreilles pour repérer un nouvelle animal.
    Alors qu'elle se tournait pour partir a la recherche d'une nouvelle proie,elle entendit un bruissement derrière elle.Elle se retourna en un éclaire.Elle vit une fourrure rousse s'enfuir entre les arbres.
    Elle se lança a ça poursuite.
    Grace a ses longs membres,la petite chatte noir le rattraper peu a peu.
    Manquant d'endurance,Pépin ralentissait et voyait la silhouete rousse s'éloigner de plus en plus.Elle s'arrêta brusquement lorsqu'elle repéra une trace de sang.La chatte s'approcha prudement et renifla le sang.C'était du sang de mulot.Son mulot.
    Brulente de colère,elle puisa dans ces dernières forces et fila a toute alure.Elle revit vite la fourure rousse qui courait toujours.
    -C'est le moment!ce dit-elle.Il ne sait pas que je suis là!
    Pépin bondit et atterri sur le dos du félin qui,surpris,perdit l'équilibre est s'étala au sol.
    La chatte lui repris sa prise d'un violent coup de patte,avant de lui tourner le dos.
    Derrière elle,elle s'attendait a l'entendre partir,mais elle n'entendit aucun son.Elle s'arrêta,de peur qu'il ne se soit relever a pas de loup et se préparer a l'attaquer.Elle posa sa prise et leva la truffe en l'aire.Elle sentit a peine l'odeur du jeune matou,car l'odeur qui emplissait ses narines était a nouveau l'odeurdu sang.Mais se n'était pas le sang de son mulot mais du sang de char.
    Inquiète,Pépin se retourna et découvra le félin roux affaler dans un bain de sang.En tombant,il s'était cogner contre une énorme pierre.
    Elle se précipita vers lui.En entandends c'est pas,le matou roux releva la tête et ricana:
    -Je rêve ou tu veux m'aider?
    -Qu'y a-t-il de mal a sa.
    -Aider c'est être faible,miaula-t-il d'une voie ennuyer.
    Pépin se força a rester calme:
    -Refuser de l'aide c'est être une tête de lune,répliqua-t-elle.
    Il ricana.
    -Tu perds ton temps.Quesque tu gagnes a m'aider?
    -J'aime aider les autres c'est tout.
    -En tout cas,tu as les oreilles fines.Je suis très discret,je n'aurais jamais penser que l'on puisse m'entendre.
    Elle se sentit frissonner de plaisir.Mais pourquoi était elle si heureuse?
    La petite chatte noir croisa le regard du matou roux foncé.Elle fut choqué lorsqu'elle vut que son regard était tout sauf malveillant.Au contraire,il était sympatique et doux.Elle se sentit rougir et détourna ausstôt le regard et commença a laichait sa plaie.
    Pépin sentit soudain une petit vibration.Il ronronnait.Lorsqu'il s'en rendit compte,il s'arrêta aussitôt.
    Elle ne pu s'empêcher de de laisser échapper un petit rire.
    En tournant la tête,elle remarqua un petit sourire en coin sur les lèvres du jeunes matou roux.
    Pépin s'arrêta soudain de le laicher pour l'observer.Elle se sentit soudain légère.
    Le matou roux trouva la force de se retourner et releva la tête.Leur truffe était toute proche,il se regarder les yeux dans les yeux.Les yeux ambré du matou était magnifique,une émotion soudaine la transperça,et elle reprit ses esprits.Elle secoua la tête et s'éloigna du  beau mâle.
    -Euh...J'ai terminer..de..de n'étoigner ta plaie,bredouilla-t-elle.
    -Ha!Merci,répondit-il d'un ton plus sure,mais gêner.
    Pépin faisait tout pour ne pas a nouveaux croiser son regard:
    -Je dois y aller,miaula-t-elle en ramassant son mulot.Mes amis m'attendent.
    -Oui,fit-il en lui tournant le dos.
    Elle lui touna le dos a son tour:
    -J'espère qu'on se reverra.
    Alors qu'elle s'aprêter a repartir il s'écria:
    -Attends!
    La petite chatte se retourna d'un geste vif pleine d'espoir,sans s'avoire pourquoi.Elle vit que lui ne s'était pas retourner.
    -Nous nous reverrons,dit-il.Ce n'est qu'un au revoir.Mais la prochaine fois,tu me verras plutôt comme un criminel.
    Il fila entre les arbres.
    Un criminel?
    Elle repartit,se sentant pourtant légère.

    Dans une vaste forêt brumeuse,quatre chats sont au milieu d'une clarière.Il avait observait la scène avec attention.
    -Je n'aime pas ça,grogna une chatte rousse.
    Une autre chatte,gris bleu lui lança un regard désaprobateur:
    -Elle a le droit d'aimer.Je te rappelle que tu as fais la même chose lorsque nous étions plus jeune.Je croyais que tu la comprendrais mieux que nous.
    -Oui,Pépin a le droit d'aimer,mais je ne laisserais pas ce tueur gacher sa vie.
    -Quoi?fit une chatte blanche au yeux vert remarquable.C'est a cause de toi si tout cela est arriver!C'est toi qui a mentit!
    La chatte rousse lui lança un regard outré.
    -Aimer ce n'est pas une erreur.
    La chatte blanche grogna:
    -Oui,Pépin a donc le droit d'aimer!
    -Ca suffit!s'interposa la chatte gris bleu.Notre devoir n'est pas de contre dire ce que fait Pépin mais de la protéger.
    Un chat noir qui était rester assis hocha la tête:
    -Saphir a raison.Nous savons tous très bien que Sang n'est pas un tueur.
    -Mais c'est le fils de Sans Coeur!répliqua la chatte rousse.
    -Oui,miaula le chat noir d'une voie poser.Et Sans Coeur est ta petite fille.Si tu n'avais pas mentit,les choses ce serait passer autrement.La prophétie c'est réaliser.Ce qui est fait est fait.Nous devons maintenant faire un sorte que Pépin arrive jusqu'a la troupe.Je vous rappelle que ce n'est pas Pépin qui est censé secourir la troupe mais d'ouvrir les eux a celle qui doit le faire 
    La chatte nommés Saphir approuva:
     -Mika a raison.Rubi,miaula-t-elle en désignant la chatte rousse.Tu iras la voir.



    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :