• Chapitre 1

    -Vous êtes virez!hurla le directeur de l'agence d'espionnage pour laquelle travaillait la bande des Amifa.
    Quelques heures plus tôt,M.Hetchock leur avait demandé de se rendre au petit bistrot de la place,car il avait repéré la trace de la Mafia. Ennemie jurée de toute les agences d 'espionnages.Le petit groupe c'était alors rendu sur la place et avait arrêté les voleurs.Mais en rentrant,ils avaient découvert que c'était une embuscade,qui avait servi a pillé l'agence.Et pour couronner le tout,M.Hetchock leur avait rapporté la faute.
    Elina explosa de colère:                                                                                                               
    -On a fait ce que vous nous aviez demander et maintenant c'est de notre fautes?Alors non,vous ne nous renvoyer pas,on démissione!
    Amaël approuva d'un air accusateur:
    -Vous dites protéger cette ville de tout cœur,mais vous n'avez pas le moindre sens de la justice.Vous n'êtes qu'un fénéant qui ne pense qu'à l'argent.
    Il leva un sourcil et tapota le bord de son accoudoir avec inscolance.
    -N'oubliez pas,les jeunes,répondit il sure de lui.Que ça ne change rien au fait que je protège cette ville,que je me remplisses les poches,ou pas.
    Amica haussa les épaules:
    -A quoi bon arrêter la Mafia,puisque vous ne valez guère mieux qu'eux.
    Le directeur en resta bouche bée,les yeux ronds,ne sachant que dire devant cette insulte,perturbée par le calme de la jeune fille.
    Sur ceux,la bande des Amifa tourna les talons.
    -C'est bien beau tout ça,réprimanda Jules,mais comment on va faire maintenant?
    -Il doit bien y avoir d'autre agence dans le coin,répliqua Nicole.
    -Pour qu'on retombe sur un sale imbécile?Surement pas,répondit Elina.
    Raphaël réfléchit.Une idée lui vint,comme une évidence:
    -Et si on créer notre propre agence!
    Amaël secoua doucement la tête,d'un aire désoler.
    -Sa coûte trop cher et nous ne sommes pas assez nombreux!
    -Nous pourrions vendre les livres que Amica et moi nous avons écrit!s'exclama Emma!Ca nous ferait de l argent!
    Amica lança un regard perçant a ses camarades.On voyait dans ses yeux qu'elle s'était retenue de peu,de se jeter sur leur ancien directeur.Elle lança néanmoins sans la moindre colère:
    -Je sais,qui pourrait nous aider.

     ***********************************************************

    Quelque minute plus tard,la troupe d ami observer une petite maison un peu vieillotte,mais en bon état.
    -Il devrait refaire la déco,commenta Lucas.
    -Tais-toi un peu,répliqua Elina.
    Emma toqua a la porte.Mais rien ne leur répondit.La lumière était éteinte.Les chauves souris commencer a sortir de leur nid.Ils frissonèrent.
    Thomis lança:
    -Il n est peut etre pas là.Après tout c est un aventurier non?
    -Oui mais nous n avons pas de temps a perdre.Entrons,décida Amaël. Sandro ne nous en voudra pas.
    Il saisit la poigné avec prudence,la tourna et ouvra grand la porte.Les jeunes adultes eurent un hoquet de surprise en voyant l intérieur.Tout était sans dessus dessous.Il y avait des livres par terre,des tiroirs,des feuilles...Quelqu'un avait du venir,et été venu chercher quelque chose.
    Le regard d'Amica se durcit.Elle était inquiète,et savait que tout ça était sérieux.Sandro était son ami,a elle et a toute la bande des Amifa,et on ne laisse jamais un ami seul.
     Ils risquèrent quelque pas dans la petite maison,qui ne ressemblait plus a rien.
    -Je me demande ce qu ils sont venu chercher,lança Emma,le visage grave.Et s'y ils ont trouver ce qu il chercher.
    Soudain,une larme coula sur la joue de Nicole.On se précipita tous auprès d'elle.On comprit tous se qui l'a faisait pleurer,et on commencer tous a avoir les larmes au yeux,et une odeur d'œuf pourri envahissait  l'atmosphère.
    Nicole pointa du doigt une poudre jaune sur un petit bout de papier.
    -C'est du souffre,commenta Lucas.
    Soudain la poudre jaune commença a former un sillon,se souleva, durcit et se transforma en une pierre qui vint se poser dans la main de Jules.On était tous haluciné.Lorsque la pierre frôla sa main,l'odeur du souffre ogmenta a telle point qu'on arrivait a peine a respirer.
    Jules sentit l'odeur d'œuf pourrit lui envahir la gorge,et il expira de toute ses forces.Son souffle effleura la pierre et le l'aire redevint respirable.
    On happai l'aire a pleine gorge.Raphaël observait la pointe de la pierre.Sa forme l'intriguait.Il avait l'impression de l avoir vu quelque minute plutôt.Il revint sur ses pas.Il retrouva en effet une boîte enfouie sous des centaines de feuilles.
    La serrure de la boîte avait exactement la même forme que la pointe de la pierre.
    -Et regarder!s'exclama-t-il.
    Emma se tourna vers lui et vit l'objet dans sa main:
    -Eh bien quoi?Ce n est qu'une boîte!
    Il pointa la serrure,puis la pierre.
    Du regard,Amaël suivit son doigt,avant de s'exclamer:
    -Bravo Raph!T'es un géni!
    Lorsqu'il eut enfin comprit,Jules enfonça la pierre dans la serrure.Aussitôt,la boîte s'ouvrit.Dedans se trouvait un petit livre très ancien.Sur la couverture,était graver ATLANTIS.
    -Atlantis?s'exclama Thomis.Mais quesque c'est?
    Amaël se frotta le menton,perdu dans ses pensées.
    -J'avoues que je ne sais pas,répondit-il finalement.Amica?Qu'en penses-tu?
    Elle secoua la tête.
    -Quoi?
    -A quoi pensais tu?
    -Ho!J'étais en train de me demander comment cette poudre avait pu se transformer ainsi.Et pourquoi était elle venu dans la main de Jules.Vous ne trouvez pas sa étrange?
    Nicole lui lança un regard aprobateur:
    -Je penses que que la seule expliquation qui a lieu d'etre,c'est la magie.
    On retint tous notre souffle.La magie.Cela faisait longtemps qu on y croyait plus.Mais est-ce que les contes que l'on nous raconter lorsqu'on était enfant était en train de se réaliser?
    Amaël brisa le silence:
    -Quoi qu'il en soit,est-ce que l'un d'entre nous sais quelque chose sur ce Atlantis.
    Amica se leva:
    -J'en ai entendu parler!On l'appelle le continent perdu...
    Elle se saisit du livre et commença a lire a haute voie,l'écriture sur le papier tout froissée.
    Atlantis,le plus beau continent de toute les terres découvertes par les hommes.Remplis de temples,orné d'or et d'argent,de cristaux et de pierre précieuse...Le peuple d'Atlantis vivait heureux.Mais a force, les hommes devinrent méchant, égoïste, ne pensant qu'au richesse. Les Dieux se mirent en colère et pour punir les habitants, ils firent sombrer la belle île, les volcans en éruption, les météorites tombant, tous moururent dans la peur...Mais, les Dieux étaient si furieux, que leur fureur se répandait sur toute la planète. Alors, l'homme et la pierre se sont unis et s'uniront encore et encore, pour emprisonner la colère dans une pierre qui marquera l'histoire d'Atlantis pour toujours jusqu'à l'oublie.LA PIERRE DES DIEUX.

    Lorsqu'elle eut terminée son réussi, elle feuilleta les pages, observant des détailles qui pourrait les aider.
    -L'écriture semble de plus en plus...Comment dire...Moderne, si on peut dire ça comme sa.
    Soudain Emma s'écria.
    -Là! C'est l'écriture de Sandro! J'en suis certaine!
    -En effet.
    Nous nous sommes tous retourner d'un coup, surpris par cette voie qui n'appartenait a aucun de nous. On a vu une silhouette se détacher a l'entrée de la porte. Son visage était cacher par la pénombre. On apercevait seulement ses chaussures trempées de boue. Il avançait a pas lent, et enfin on aperçut son visage. On souffla, rassuré, lorsque qu'on remarqua que ce n'était que le père de notre ami, Sandro.



    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :